Cesu… Acteur de l’accueil familial ?

Affable59 /Accueil familial / News du 15/11/2022 / CESU… Acteur de l’accueil familial ?

Newsletter distribuée à 2850 destinataires : Accueillants, représentants légaux, familles naturelles, acteurs de l’accueil familial , Conseillers départementaux, députés et sénateurs, Élus et politiques, services du Département du Nord, professionnels de santé, Associations dédiées à l’autonomie des personnes âgées et/ou en situation de handicap et associations représentatives des Accueillants de France.

Comment tout cela fonctionne ?

Si le dispositif national de l’accueil familial pour personnes âgées ou adultes en situation de handicap existe depuis plus de 30 ans , ce n’est que depuis quelques années que le paiement des contreparties financières liées a l’accueil est plus facile a mettre en place, cette évolution du à la professionnalisation était attendue depuis des lustres.Depuis le 1er janvier 2019, la personne accueillie (le particulier employeur) est dans l’obligation d’établir mensuellement une déclaration à l’URSSAF service Cesu. Elle déclare les dispositions financières mais également les absences ou évènements du mois qui viendraient modifier le RCF – Relevé des Contreparties Financières – communément appelé “le bulletin de paie”

Brièvement … un peu d’historique ! 

Depuis des décennies, dans le département du NORD, la gestion de la plupart des relevés des contreparties financières était “orchestrée” par des suivis extérieurs (conventionnés avec le Département) qui établissait de façon plus ou moins régulière les bulletins de paie. Sans contrat de prestations administratives avec les représentants légaux et surtout sans cadre légal puisque nous savons aujourd’hui que cela ne faisait pas partie de leur mission encadrée par le Département.Résultats .. des centaines d’accueillants familiaux qui se retrouvent aujourd’hui avec des relevés de carrières incomplets. Les Suivis conventionnés ont trop souvent omis d’établir les déclaration annuelles auprès de la CARSAT.

Au 1er janvier 2019, un CESU obligatoire et dédié à l’accueil familial…

Tout de go, disons que le CESU Accueil familial n’a rien d’exceptionnel, rien de bien performant… mais cela à le mérite d’exister et qu’il apporte la garantie à l’accueillant familial et à la personne accueillie que ceux-ci sont bien déclarés aux caisses sociales. Le Césu Accueil familial est une piètre copie du Césu commun (celui qui permet au particulier de déclarer très facilement le jardinier), et il est bien loin d’être adapté au dispositif de l’accueil familial.

Affable59, association départementale des accueillants familiaux depuis 2015 et également prestataire administratif de l’accueil familial depuis 2017, dénonce et alerte régulièrement le CESU sur le simplisme de sa plateforme internet .

Ci-dessous, 2 exemples qui impactent fortement l’accueil familial et nous pourrions lister une page complète …

  • Le logiciel ne permet pas sauf “bidouillage” (et cure d’aspirine) d’éditer des déclarations claires, précises et détaillées lorsqu’il existe de multiples évènements ou absences avec différents intervenants et sur des périodes différentes.
  • Le compte employeur est protégé par un identifiant et mot de passe, sauf que le “déclarant” (personne qui établie ou modifie une déclaration CESU n’est pas identifié par le CESU à chacune de ses interventions, ce qui autorise une gestion possible du compte employeur à plusieurs mains . Nous rencontrons le problème avec des comptes employeurs récupérés par le représentant légal qui revient et modifie des déclarations précédentes sans en avoir a se justifier puisque ce n’est pas tracé….Cela existe ! Est-ce frauduleux ? Pas forcément mais ce n’est pas sain !

Cette évolution à venir et souhaité du CESU et cette double identification (dispositif France Connect)  aurait pour mérite d’éviter que des accueillants qui ne sont pas en droit d’intervenir sur les comptes employeurs se retrouvent avec des problèmes graves et notamment devant le tribunal d’instance lorsque suite à une rupture de contrat ou au décès de la personne accueillie on retrouve une partie de la famille naturelle (les proches de la personne accueillie)  particulièrement virulente qui vient demander des comptes concernant des contreparties financières majorées et  injustifiées à leurs yeux. ET Oui cela existe !

Nous avons déjà alerté également la Direction de l’Autonomie de Lille concernant quelques pratiques de certains travailleurs sociaux qui pensant “accompagner” l’accueillant ou la personne accueillie utilisent la faiblesse du dispositif CESU pour instruire des comptes employeurs et établir des déclarations auprès de l’URSSAF sans avoir reçu la moindre autorisation ni du Pôle autonomie et encore moins de la Direction de l’Autonomie. Il faut que cela cesse… L’accueil mérite mieux que ce bricolage !

Dans tous les cas cités ci-dessus, l’accueillant familial paie toujours “les pots cassés” et doit supporter les dommages et place les deux signataires du contrat d’accueil dans un contentieux dont l’accueillant n’aura pas le soutien du Département … c’est un fait !

Autre souci avec le CESU, celui-ci utilise un logiciel qui calcule les cotisations de charges sociales à partir du net et non du Brut comme la plupart des bons logiciels de paie.  C’est pourtant légal et je répète une fois de plus que SEUL le relevé des contreparties financières du CESU est considéré comme le SEUL document légal traçant mensuellement les contreparties financières d’un contrat d’accueil.

En février 2020, nous avions déjà interpellé par courrier recommandé les “grosses” asso de tutelles comme ATINORD et la SIP qui sous contrat avec leur prestataire administratif édite des bulletins de rémunérations qui font double emploi et ” embrouille” l’accueillant, d’autant plus que les montants a payer sont différents du CESU et utilise des informations confidentielles tel que le taux d’imposition de l’accueillant transmis du service des impôt uniquement au CESU  Là également il faut que cela cesse ! –

J’invite les Accueillants familiaux concernés à se mobiliser et a faire remonter auprès des tutelles, leurs mécontentements devant cette pratique qui dure depuis trop longtemps.

Enfin, Affable59 et d’autres espèrent un jour être entendu sur ces évolutions du CESU … mais si espérer, c’est avant tout attendre…dans l’immédiat, il est de notre ressort, nous accueillants familiaux, de poursuivre notre activité dans les meilleures conditions en respectant le cadre légal.

N’espérer aucune gratitude, aucune reconnaissance de quiconque en établissant vous même, les relevés des contreparties financières , ce n’est pas votre cœur de métier. C’est interdit, cela relève de l’obligation légale du particulier employeur, de son représentant légal ou de son prestataire administratif.

Vos dévoués,

L’équipe Affable59 – Jean Paul Degheselle, président fondateur

Nous sommes un lieu d’écoute, d’échange et d’appui technique dédié aux acteurs de l’accueil familial au profit des personnes âgées et adultes en situation de handicap du Département du NORD  

 

Label “Ici on mange local”

Newsletter distribuée à 2850 destinataires : Accueillants, representants légaux, familles naturelles, acteurs de l’accueil familial , Conseillers départementaux, députés et sénateurs, Elus et politiques, services du Département du Nord, professionnels de santé, Associations dédiées à l’autonomie des personnes agée et/ou en situtation de handicap et associations représentatives des Accueillants de France.



Félicitations !

Cette newsletter étant éditée pour un large éventail de public , nous essayons d’être à la fois objectifs, clairvoyants, souvent dans l’alerte et rarement dans la provocation. Des coups de gueules bien sur…mais pas plus que d’autres !
Notre objectif est de vous présenter la vie en Accueil familial avec les personnes accueillies qui sont au cœur de nos maisons mais aussi avec des Accueillants qui s’impliquent fortement dans leur métier… L’accueil est une formule d’hébergement et d’accompagnement sure et de qualité garanti par le Département !
Régulièrement, depuis le secrétariat de l’association Affable59 , nous recevons les plus vives félicitations des familles naturelles (les proches des personnes accueillies) qui parlent souvent de miracle en constatant l’amélioration de l’autonomie de leurs proches et saluent l’investissement, le professionnalisme des accueillants familiaux. Cela me plait ici de restituer cela avec fierté aux accueillants dévoués. C’est aussi la récompense des bénévoles de l’association parce que Affable59 participe également et activement à l’évolution des pratiques. Dans nos échanges avec les familles naturelles, nous constatons que l’option de l’hébergement en Ehpad est de moins en moins prisée. Le Covid et le scandale Orpéa ont des effets dévastateurs dans l’esprit du grand public..
Lorsque cela est possible, le maintien à domicile est privilégié par les familles et si l’offre d’hébergement en Accueil familial reste marginale, alors que son image est largement renforcée depuis quelques années…Toutefois les familles naturelles qui se sont orientées vers l’accueil familial rencontrent d’abord des professionnels bienveillants mais aussi des conditions tarifaires intéressantes !
 
“Ici on mange local”

Le sujet principal de cette news s’inscrit dans la même direction puisque ces derniers jours, à la lecture de la presse régionale, nous apprenons que le label “Ici on mange local” créé à l’initiative de la Région, du Département, de la MEL et l’association des Maires du NORD et dont l’objet est de faire manger local et d’éviter le gaspillage rencontre du succès. Beaucoup de collèges et de lycée ont répondu présents ainsi que 2 Ehpad privés l’un dans l’Avesnois et l’autre dans la métropole Lilloise.
Sauf que …Il aura fallut au moins 2 pleines pages à la voix du Nord pour décrire les bienfaits du “Local” et surtout démontrer que l’Ehpad est pleinement orienté dans la bientraitance des résidents en mitonnant des petits plats…

Que dire de plus …vous expliquer que j’ai un profond arrière gout acide, sûre dans le fond de la gorge à l’évocation de cet article puisque il aurait suffit au Quotidien de 5 lignes de plus pour informer le lecteur que l’accueil familial pratique “le Local” depuis 30 ans, sans gaspillage, avec des plats de qualité de saison souvent mijotés par des accueillantes (85% sont des femmes) travaillant dans leur propre domicile privilégiant des producteurs et fournisseurs locaux. Dois-je ajouter que l’accueillant fait participer la personne accueillie à la préparation du repas et que ceux-ci sont partagés ensemble à la même table.
Que dire également de la Région, du Département, de la MEL qui ont omis ou exclus l’accueil familial de ce label. Je précise à ces bien pensants que l’accueil familial dans notre département nourrit chaque jour au moins 700 personnes accueillies en perte d’autonomie et que les félicitations reçues par les familles naturelles portent également sur une restauration familiale de qualité.
J’ajoute que, ces même familles naturelles consentent spontanément lors de la négociation d’un contrat d’accueil de majorer les frais d’entretien sachant pertinemment que des repas à 1 euros sont impossible à réaliser sauf dans les établissements et structures qui font souvent la Une des journaux.
   
  Accéder à notre page d’actualité Facebook  
  Vos dévoués,
l’équipe Affable59
Jean-Paul Degheselle, Président fondateur d’Affable59

   

Le saviez vous ?

Au niveau national, Des agents de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ont mené une vaste enquête consacrée aux maisons de retraite privées et leurs pratiques commerciales.
Les enquêteurs ont passé au peigne fin les pratiques commerciales trompeuses, les clauses abusives dans les contrats ou encore des défauts d’information sur les prix préjudiciables aux consommateurs
Et comme l’indique le journal Le Parisien ce jeudi 20 octobre, le bilan est glaçant : plus d’une maison de retraite sur deux trompe son client.
Les services de l’État invitent les familles qui constateraient des problèmes, par exemple des «allégations trompeuses sur les modalités d’accueil ou la tarification», à le signaler sur le site signal.conso.gouv.fr

Affable59 /Accueil familial / News du 12/10/2022 / Des contrats falsifiés …

  .Newsletter distribuée à 2850 destinataires : Accueillants, representants légaux, familles naturelles, acteurs de l’accueil familial , Conseillers départementaux, députés et sénateurs, Elus et politiques, services du Département du Nord, professionnels de santé, Associations dédiées à l’autonomie des personnes agée et/ou en situtation de handicap et associations représentatives des Accueillants de France.


Des contrats falsifiés …
Ce n’est pas la première fois que chez Affable59, nous sommes interpellés pour des indélicatesses voire des situations frauduleuses ou encore des contrats purement et simplement falsifiés après signature des 2 parties. On peut mettre ce genre de dysfonctionnement sur l’incompétence des uns et des autres, je rappelle ici que c’est purement illégal et que cela relève du tribunal d’instance. Le Département doit être interpellé, il est le garant du bon fonctionnement de l’accueil.

La semaine prochaine, la Newsletter traitera également des relevés “douteux” des contreparties financières et de certaines pratiques chez les prestataires administratifs privés qui sont de nature à vous embrouiller…

Soyez attentifs à ce qui suit …
Le contrat d’accueil (qu’il soit établi par l’accueillante, le travailleur social du département, le mandataire privé, l’association de tutelle ou encore les prestataires administratifs privé ou associatif) est la colonne vertébrale de l’accueil. Avant de signer ce contrat de droit privé, prenez le temps d’une relecture attentive, vous seriez surpris de constater que certains éléments qui concernent les dispositions financières ne correspondent pas à votre implication dans le travail. Le moindre doute peut être levé en interpellant l’association Affable59 qui est connu pour la compétence de son secrétariat.

Comment faire pour éviter le moindre soucis :
N’acceptez aucun contrat “pré rempli” ou établi sur le bord de la table de cuisine si on ne vous laisse pas le temps de la réflexion ou celui de la relecture. De la même façon, n’acceptez aucun contrat raturé, corrigé au “blanco” par des mentions manuscrites. Dès la signature des 2 parties ( Accueillant/ Accueilli et/ou son représentant) du contrat du contrat, retourner sans délai (pli postal en recommandé avec AR ) l’exemplaire dédié au Pôle Autonomie qui est le dépositaire de ce contrat et pourra en cas de problème attester de votre bonne foi. Et enfin… TOUTE MODIFICATION au contrat d’accueil ultérieure à la signature du contrat doit faire l’objet d’un avenant ( lui même signé par les 2 parties et dont un exemplaire est renvoyé au Pôle Autonomie qui un droit de contrôle sur ce document. Si vous avez un doute avéré de modification de votre contrat d’accueil sans avoir signé d’avenant, le cadre légal vous oblige a interpeller les services du Département (Art 2 du contrat d’accueil) pour l’informer d’un évènement de nature a perturber le bon déroulement de l’accueil. 

Vos dévoués,
l’équipe Affable59
Jean-Paul Degheselle, Président fondateur d’Affable59

  En Octobre c’est forcement le mois de la sensibilisation au cancer du sein Le dépistage a pour but de repérer d’éventuelles anomalies à un stade précoce, ce qui permet de prévenir l’apparition de symptômes.L’examen est sans douleur, rapide et pris en charge par les caisses sociales. Mesdames les accueillantes ,  Activez votre service de remplacement (l’entraide familiale ou l’entraide entre collègue)  le temps de la consultation , c’est autorisé et cela ne vous coute rien ! En parler, c’est prévenir pour agir à temps. …En pièce jointe le dépliant d’Octobre Rose 2022
   

Au moins 10 000 personnes ont manifesté à Lille, le 28 septembre.

Reportage29 septembre 2022

Article de Noel BOUTIER – Source MEDIA SOCIAL

Au moins 10 000 personnes ont manifesté à Lille, le 28 septembre. D’autres événements ont eu lieu partout en France (manifs, opérations escargot, conférences de presse…). – © Noël Bouttier

Les Hauts-de-France se mobilisent pour les “abandonnés du Ségur”

Le 28 septembre était une journée de mobilisation, dans toute la France, pour dénoncer la crise des métiers du social. La manifestation de Lille a été l’une des plus suivies, avec plus de 10 000 personnes. La colère, l’exaspération et l’inquiétude ont marqué ce rassemblement. Reportage dans le cortège.

14 heures, le 28 septembre. Depuis les gares de Lille Europe et Lille Flandres, des cohortes de manifestants se pressent pour rejoindre le cortège qui doit prendre son envol à partir de l’Agence régionale de santé des Hauts-de-France.

Sur des affiches au design bien soigné, on peut lire « Cherche salaire décent pour l’auxiliaire de vie » ou bien « Cherche plus de moyens pour l’intervenant.e social.e ». Dans l’air, un grand ballon blanc « Crise des métiers de l’humain ». Miracle, il ne pleut pas. 

La provocation du ministre

Les manifestants, en tête de cortège, portent une banderole sur la crise des métiers de l’humain. Noël Bouttier

En tête de cortège, la douzaine d’organisations appelant à la manif se rassemblent autour de la banderole commune. Président de l’Uriopss Hauts-de-France, Dominique Demory énumère la liste des griefs contre le gouvernement, entre une prime « Ségur » qui ne touche pas tout le monde, une extension à d’autres professions – via le « Laforcade » – qui oublie encore trop de personnes. Et des conseils départementaux qui ne répondent pas aux demandes de prise en charge de la revalorisation.

Goutte d’eau dans cette coupe déjà pleine : la déclaration récente du ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe, demandant aux employeurs de « prendre leurs responsabilités » par rapport aux exclus du Ségur. Le président de l’Uriopss annonce la couleur. « On va faire du bruit ». La promesse sera tenue.

« Monter les uns contre les autres »

Le cortège s’ébranle sur plusieurs centaines de mètres. Les organisateurs évoquent le chiffre de 11 000 personnes. En novembre dernier, une mobilisation régionale sur les mêmes mots d’ordre avait rassemblé 8 000 manifestants. Ce 28 septembre, toutes les catégories sont rassemblées : équipes dirigeantes des associations, salariés bénéficiaires ou pas du Ségur, personnes handicapées, etc. 

Daniel, qui travaille pour l’Adapei du Nord, dénonce le « sentiment d’injustice » qui règne dans sa structure, ainsi que les nombreuses démissions des derniers mois. Plus loin, Émilie, cadre dans un chantier d’insertion, ne comprend pas pourquoi un encadrant technique n’a pas le droit à la prime alors que le même poste dans un Esat en bénéficie. « Le jeu du Ségur, c’est de monter les uns contre les autres », s’exclame-t-elle.

Un tiers de salariés sans prime

Cécile, Anne et Arnaud, trois collègues des Papillons blancs de Lille. N. Bouttier

Les sifflets s’en donnent à cœur joie, des centaines de petits drapeaux au nom des structures. L’heure est à l’urgence sociale. Sur un trottoir, nous abordons trois collègues, Cécile, Anne et Arnaud, travaillant pour les Papillons blancs (handicap mental) de Lille. Selon eux, 30 % de salariés de cette structure ne bénéficient pas de la hausse salariale. La psychologue Cécile qui intervient dans quatre structures, souligne, elle aussi, les difficultés à recruter. Et la charge de travail s’est accrue. Là où il y avait, voici dix ans, 150 personnes handicapées à accompagner, elles sont désormais 180 avec le même effectif. 

« On n’attend plus rien » 

Anne a fait le choix, voici quelques années, de quitter un poste dans la communication pour devenir monitrice-éducatrice. « J’ai divisé mon salaire par trois, confie-t-elle. C’est un choix de vie liée à une conviction forte. Mais que ferais-je si je devais payer les études supérieures de ma fille. Est-ce que je resterai dans le secteur ? », s’interroge-t-elle. Son autre collègue, Arnaud, ajoute : « Y’a eu les Gilets jaunes, tous les corps de métier se sont mobilisés. Les prix augmentent, les salaires restent stables. J’ai le sentiment qu’on n’attend plus rien. »

Se mobiliser avec les syndicats ? 

Dans la manifestation, plusieurs voix se font entendre pour une mobilisation commune des syndicats et des organisations d’employeurs. Dans le cortège, quelques chasubles ou drapeaux de la CFDT, de la CGT, de la CFTC ou de l’Unsa. Ce sont souvent des syndicats locaux qui ont pris des initiatives indépendamment de leur centrale. Pour Éric (CFDT), « on serait plus efficace, si on était tous ensemble. » 

Stéphanie, quant à elle, travaille pour l’APF de Saint-Quentin (Aisne) et milite à la CGT. « Sur les 75 salariés de ma structure, 25 à 30 n’ont pas eu la prime. Il manque un cuisinier, des agents hôteliers. Nous recevons nos fiches de paie avec retard, car il n’y a plus de comptable. »

Vice-président de la fédération CFTC santé-sociaux, le Nordiste Ali Laazaoui marche également ce 28 septembre. « Nous partageons les revendications du collectif, donc nous avons appelé à y participer », explique-t-il.

« Que fera-t-on si nous partons ? » 

Ces salariées des PEP 62 se considèrent comme des « abandonnés du Ségur »  N. Bouttier

Ne les appelez plus les oubliés du Ségur… Appelez-les « les abandonnés ». Elles portent ce panneau dans le dos. Salariées des PEP du Pas-de-Calais, elles sont secrétaire médicale ou assistantes administratives. « Nous n’avons rien, alors qu’à l’hôpital, ces mêmes catégories de personnels en bénéficient. Que fera-t-on si nous partons ? », interrogent-elles. 

« C’est anxiogène » 

Secrétaire de direction, depuis 33 ans, pour l’Apei du Valenciennois, une délégation très représentée, Catherine ne dit pas autre chose. « Nous avons un sentiment d’injustice. Moi, je vais rester car je suis proche de la retraite, mais les jeunes partiront peut-être. » Marjorie raconte que dans la maison d’enfants, où elle travaille, elle consacre 80 % de son temps à accompagner des enfants. Et pourtant, considérée comme agent d’entretien, elle ne bénéficie pas de la revalorisation. « C’est anxiogène », dit-elle.

« Restons fier.es de bien faire »

16h30. La manifestation est maintenant arrivée place de la République. À la tribune, les discours se succèdent. On croise Antoine, directeur dans le Valenciennois d’une structure gérant des mesures de protection. Il évoque des personnes qui partent en Belgique où elles sont mieux payées. Des jeunes salariés qui dorment dans leur voiture. Et d’un travail de plus en plus compliqué en raison des restrictions de postes dans les services publics. Et puis, il donne ces chiffres éclairants. « Il y a trente ans, quand j’ai commencé, un éducateur spécialisé gagnait 1,8 Smic. Maintenant, c’est 1,2. » Sur la place, cette pancarte « Restons fier.es de bien faire. »    

Ce qui fait tenir beaucoup de salariés, c’est la fierté de leur métier. N. Bouttier

Affable59 /Accueil familial / News du 24/09/2022 /Respect du choix du lieu de vie

Distribution News….Newsletter distribuée à 2850 destinataires : Accueillants, representants légaux, familles naturelles, acteurs de l’accueil familial , Conseillers départementaux, députés et sénateurs, Elus et politiques, services du Département du Nord, professionnels de santé, Associations dédiées à l’autonomie des personnes agée et/ou en situtation de handicap et associations représentatives des Accueillants de France.

Respecter le choix de vie des ainés.

Être bénévole dans une association, c’est être compétent, disponible et à l’écoute notamment lorsque vous prenez la permanence téléphonique .

Il y a quelques jours, un vieux monsieur de 92 ans sollicite l’association pour obtenir des informations et échanger sur différentes choses. Cet homme alerte, présente bien, et dispose d”une perception du monde des seniors dont beaucoup pourrait s’en inspirer, il vit au domicile avec sa femme qui souffre d’une maladie neuro-dégénérative. Le couple se fait aider par différents services de la SSIAD pour les soins et nursing. il me précise qu’il avait promis a son épouse que tant qu’il serait vaillant ils resteraient ensemble au domicile. C’est forcement magnifique de pouvoir vieillir ensemble , il a toujours refusé de “placer” son épouse.

Il va en faire les frais prochainement…et peut être revoir leurs choix de vie suite à son ressenti profond du désengagement de l’État.

C’était forcement sans compter sur les dernières déclarations des services du gouvernement, lorsque dernièrement il reçoit son renouvellement de son contrat d’énergie avec une hausse terrifiante, le kw passera de 0.16 à 0.38 euros . Comment faire dans ces conditions avec 2 petites retraites, pour financer leur mode de vie avec des frais incompressibles pour les soins, les plateaux repas, le chauffage et l’entretien du logement… Comment résister à l’appel de certains qui leurs recommandent une entrée en Ehpad pour le couple parce qu’ils sont dans un age avancé et que les enfants du couple serait plus tranquille etc etc

Si être vieux… c’est être plus fragile, neanmoins il faut tenir compte et respecter le choix de vie de nos ainés. C’est le sens de la loi ASV de décembre 2015. Ou est-on 7 ans plus tard ?

Vivre vieux chez soi c’est possible et d’autres parts, le moment venu, il existe des alternatives à l’Ehpad et l’Accueil Familial en fait partie, l’aurait-on oublié ?

Vos dévoués,

l’équipe Affable59

Jean-Paul Degheselle, Président fondateur d’Affable59

Appel à la mobilisation …

Newsletter distribuée à 2850 destinataires : Accueillants, représentants légaux, familles naturelles, acteurs de l’accueil familial , Conseillers départementaux, députés et sénateurs, Elus et politiques, services du Département du Nord, professionnels de santé, Associations dédiées à l’autonomie des personnes âgée et/ou en situation de handicap et associations représentatives des Accueillants de France.

Appel à la mobilisation !

L’accueil familial vit de promesse en promesse… depuis des lustres, on nous fait avaler des couleuvres. C’est un fait !
Le dispositif de l’Accueil familial est certainement la meilleure solution d’accompagnement dans une prise en charge globale de soins des personnes âgées et adultes en situation de handicap, et cela fonctionne bien !
Les professionnels de l’accueil, que l’on nomme accueillants familiaux l’ont largement démontré lors des 7 vagues successives du COVID alors que dans le pays plus de 150 000 personnes sont décédées. L’accueil familial attends depuis des décennies la reconnaissance de l’état et doit continuer son évolution en faisant partie aujourd’hui de l’offre médico-sociale.

L’accueillant familial, souffre de cette situation. Il n’est pas reconnu et trop souvent écarté des plans d’aides de l’état. Récemment nous avons vu défiler chaque jour la longue liste des intervenants (ayant activement participé à la lutte contre le COVID) obtenir la revalorisation de leur rémunération à hauteur de 183 euros chaque mois. L’accueillant n’est pas éligible à cette revalorisation et il considère légitimement qu’une fois de plus, le gouvernement (comme ceux qui les ont précédés) démontre un désengagement, une forme d’irrespect envers ceux qui se lèvent tôt et s’engagent avec succès auprès des plus fragiles.

Trop c’est trop… nous avons rencontré dernièrement une action personnelle violente d’une accueillante gréviste de la faim, dont la communication sur les revendications ont fait peur à l’ensemble des acteurs de l’Accueil .
Thérèse a jeté toutes ses forces pour tenter d’alerter sur la condition des accueillants. elle aura permis une prise de conscience des accueillants mais aussi d’alerter sur notre pouvoir d’achat largement impacté par la situation économique du pays. C’est peu et beaucoup à la fois, une réunion gouvernementale sera organisée prochainement le 14 septembre avec les représentants nationaux des accueillants familiaux.
Affable59 a déjà édité et partagé sa propre et longue liste de pistes possibles, mais notre engagement reste et restera au niveau du département du NORD, le tissu associatif demande de l’engagement, du temps et beaucoup d’énergie que peu de gens peuvent imaginer.

J’en appelle à la mobilisation générale des accueillants et autres acteurs de l’accueil familial du département du NORD mais aussi des autres départements qui recevront celle lettre par le biais de leur asso départementale ou depuis les partages sur les réseaux sociaux.

L’accueil ne va pas bien, il nous faut un nouvel élan , mettre en place un nouveau statut , plus protecteur, qui incitera les plus jeunes a venir nous rejoindre.
Je ne vais pas ici faire la liste des doléances mais pour l’accueillant la revendication principale c’est forcement celle de la protection sociale.. il cotise par le biais de la CSG et des charges salariales, il renfloue les caisses sociales alors que celui-ci profite rarement des indemnités maladies ou arrêts de travail et encore moins des indemnités du chômage, il en exclu tout simplement !

Il faut absolument conforté le travail des représentants nationaux dans cette réunion à venir, et vous pouvez le faire simplement, sans que cela vous coûte, par un simple mail en témoignant de vos revendications, de votre soutien. Quelques mots ou un roman, et peu importe la forme. La confidentialité est garantie par la Règlementation RGPD * , je le précise.

Voici l’adresse E-mail sur laquelle vous avez la possibilité de montrer votre soutien à l’Accueil familial : afencolere@free.fr

C’est le bon moment je vous l’assure… les Asso départementales (la plupart que je côtoie sont déjà en sommeil), les dirigeants des associations départementales ou nationales sont vieillissants et proches de la retraite , les plus jeunes, les futurs dirigeants peinent à venir nous rejoindre.

Ne laissez pas s’éteindre cette petite lueur au bout du tunnel. Mobilisez-vous ! Engagez vous… c’est pour vous !

 Vos dévoués,
l’équipe Affable59
Jean-Paul Degheselle, Président fondateur d’Affable59

Journée Alzheimer ROUBAIX

La présidente de l’association Roubaix Alzheimer nous demande de partager une information capitale pour cette association qui ne compte ni son temps ni son énergie a aider les plus fragiles mais aussi les aidants

C’est avec plaisir que nous avons utilisé le réseau d’Affable59 pour diffuser leur affiche

Ici le lien qui pointe vers le programme de la journée mondiale

Rogère Duquenne
Présidente de l’Association
Roubaix Alzheimer
Tél: 03 20 27 03 97
Mail:roubaix-alzheimer@orange.fr

Un plus pour la promotion de l’Accueil familial …

Affable59 /Accueil familial / News du 31/08/2022 / Un plus pour la promotion de l’accueil familial

  Newsletter distribuée à 2850 destinataires : Accueillants, representants légaux, familles naturelles, acteurs de l’accueil familial , Conseillers départementaux, députés et sénateurs, Elus et politiques, services du Département du Nord, professionnels de santé, Associations dédiées à l’autonomie des personnes agée et/ou en situtation de handicap et associations représentatives des Accueillants de France.

Nouveau site internet……
Nous l’avions annoncé juste avant les vacances, notre petite équipe informatique du bureau d’affable59 a profité de la période estivale pour finaliser le nouveau site internet d’Affable59. L’adresse internet n’est pas modifiée : www.affable59.fr . Ce nouveau site est maintenant accessible depuis votre tablette et même smartphone.

Comme promis…Le petit plus (pour les adhésions ou les renouvellements d’adhésions), , les accueillants pourront éventuellement payer mensuellement depuis Paypal ou avec leur propre carte bancaire…sans aucun frais bancaires ni obligation d’ouverture de compte chez Paypal. De larges modalités de paiement sont devenues possible , par chèque ou par virement ou depuis notre site internet en 2, 4 ou même 12 mois. pour les petits budgets.

Ce nouveau site internet n’a rien de bien révolutionnaire…Une boite à outils pour informer et échanger. Trois grands axes s’articulent autour de ce site : De l’information et un appui technique sur une page dédiée aux accueillants Une vitrine pour la promotion de l’accueil familial pour le grand public et éventuellement les soutenir dans leur démarches administratives et obligations d’employeurs par le biais de notre secrétariat. Enfin, à venir rapidement une plateforme de mise en relation où les familles naturelles, les représentants légaux trouveront une offre d’hébergement et d’accompagnement, dans le cadre légal de l’Accueil familial garanti par le Département et exercé par des professionnels dont l’ADN est la bienveillance. Informatiquement, nous n’avons rien inventé… juste utiliser les techniques de merchandising grâce aux moyens financiers dont dispose l’association pour booster nos publications. Ce sont des techniques “de référencement” utilisés par de grandes associations mais également des entreprises qui souhaitent développer leurs marchés.

Depuis la création d’Affable 59, nous avons toujours privilégié l’information, c’est qui nous a permis de nous démarquer. Jusque là, aucune association n’avait publié et adressé aux 570 accueillants (de l’époque) chaque mois les 12 pages de notre “lettre ouverte” consacrées à la vie de nos maisons d’accueil. Nous l’avons réalisé avec une telle excitation par une petite équipe de rédaction qui n’avait rien a envier aux “journaleux”. Nous avions reçu beaucoup de compliments des Services mais aussi et surtout de Élus au niveau départemental. La parution a duré quelques années mais les frais d’édition et les frais d’acheminements nous ont obligés à nous orienter vers un nouveau moyen d’expression financièrement plus abordable, les pages d’actualités WEB du réseau Facebook et notre site internet actuel.

Affable59 possède aujourd’hui 2 pages d’actualités, l’une pour présenter l’offre, qui est une vitrine de l’Accueil familial pour le grand public et l’autre page Accueil Familial Affable59 dédiée aux accueillants familiaux. Notre choix s’est porté sur des pages d’actualités ou les échanges sont exclusivement dirigées vers notre adresse E-mail de contact contact@affable59.net ou nous répondons quotidiennement pour l’ensemble de nos activités à une cinquantaine de mails.
C’est pour éviter tout débordements constatés sur différents forums ou sur les réseaux sociaux alimentés par les “yaka” et autres grincheux (sous pseudo avec 3 mots de SMS), ceux qui portent les coups les plus bas et qui pour la plupart d’entre eux ne sont pas impliqués dans le tissu associatif.
Pour l’accueillant familial , créer un compte Facebook (ou autre) et l’utiliser à titre personnel est une bonne chose… présenter positivement son travail est toujours un plus, attention toutefois de ne pas présenter des images de vos accueillis sans avoir obtenu le “droit à l’image” et surtout de ne pas s’emporter sur un commentaire, car c’est aussi pour le particulier employeur , le représentant légal de veuillez à la sérénité de votre maison, de votre état d’esprit… soyez vigilants c’est notre conseil !

Toujours sur les réseaux (et ses travers), je constate que la fille de Thérèse a repris la main sur la communication de sa maman et recherche un peu d’apaisement pour préserver la santé de sa mère mais aussi sur les débats nationaux à venir concernant l’avenir de l’Accueil familial. A ce jour, Thérèse, ex gréviste de la faim, s’est dissociée de sa collègue séditieuse. L’action personnelle de Thérèse aura au moins permit à certains politiques et aux élus de considérer un peu mieux l’Accueil familial. Gageons que cela soit profitable rapidement pour l’avenir de l’Accueil familial.



Vos dévoués,
l’équipe Affable59
Jean-Paul Degheselle, Président fondateur d’Affable59    
 

Nouveau site également pour le Département du NORD
A la rentrée, nous avons constaté avec regret que le site internet de notre grand département a changé de visage. Celui que nous avons connu était une véritable mine d’informations et notre ressenti à l’ouverture de ces nouvelles pages  est négatif. La page (https://services.lenord.fr/vivre-en-famille-d-accueil-pour-les-personnes-en-perte-d-autonomie) qui devrait refléter l’accueil familial est de l’ordre des miséreux et n’encourage pas le grand public a pousser la porte de nos maisons d’accueil. Je ferai remonter l’information dans l’espoir que ce site soit évolutif et digne de nos accueillants familiaux méritants.

Une rentrée pas très rassurante…

Illustration

20/08/2022 – Une rentrée pas très rassurante…

La vague de chaleur rencontrée cette été et les graves incendies ici et là démontrent encore une fois que l’on vit très bien dans le département du NORD même si nous rencontrons depuis quelques années des signes inquiétants de grande sécheresse à venir. Concernant la chaleur, l’été n’est pas fini, nos plages de sable fin et la mer du Nord attendent accueillants et accueillis sur nos digues festives. Pour ceux qui sont un peu plus loin, nos grandes forets mais aussi notre patrimoine et nos vielles pierres proposent le charme de belles promenades à l’ombre.

Actualisation du SMIC au 1er aout

L’inflation est galopante, le SMIC vient d’être revalorisé au 1er aout ( le SMIC passe à 11,07€, le MG à 3,94€) et les différentes actualisations depuis le depuis de l’année ne suffisent pas à limiter l’impact sur l’accueil familial. Il suffit de faire les courses pour constater que la vie devient très chère due à certains manufacturiers, producteurs et distributeurs qui profitent du climat de guerre aux frontières de l’Europe pour se faire de la marge supplémentaire sur le dos du consommateur et l’accueillant familial qui doit composer avec de grandes tablées.

La continuité et les congés de l’accueillant

Cette année encore, en juillet et en aout, le secrétariat d’Affable 59 constate que beaucoup trop d’accueillants familiaux n’ont pas pu prendre de répit et encore moins de congés. Le constat est amer, la continuité est encore plus difficile a mettre en place en période estivale. Il existerait pourtant une solution simple…telle qu’elle se pratique dans différentes corporations comme l’activité agricole. La mutualisation des moyens, le partage des saisonniers et remplaçants qualifiés et polyvalents ! C’est surement la solution d’avenir pour l’accueil , il faudrait alors revoir le cadre légal pour que chaque accueillant puisse devenir également particulier employeur afin de négocier, rémunérer lui même son propre remplacement… appuyé et soutenu par une coopérative pourquoi pas, d’une association comme Affable59 qui dispose des moyens techniques pour l’organiser. Vaste programme, nous y reviendrons pour développer.

L’accueillante gréviste a enfin jeté l’éponge…

Nous nous réjouissons de la fin de cette grève de la faim, je salue la détermination de cette accueillante gréviste et je suis rassuré pour sa santé. Elle s’en sort bien !

Depuis février, en 2 grèves de la faim, dans une démarche personnelle, elle a tenté maladroitement, en utilisant les réseaux sociaux, d’attirer les projecteurs pour dénoncer les conditions tarifaires de l’Accueil familial . Elle n’était soutenue que par un petit comité et à grands coups d’informations erronées et de chiffres fantaisistes, de dire tout et son contraire, elle s’est discréditée. Le 06 du mois d’aout, éreintée et sans grand succès, elle a fini par jeter l’éponge !

Je comprends que beaucoup d’accueillants en France, non reconnus, ignorés et soucieux de leur statut précaire et bancal ont signés une pétition galvaudée par les arguments outranciers de la conseillère de Madame Thérèse Bauwens. C’était le but de cette campagne de désinformations publiées sur une plateforme de pétitions dans le seul but était de faire de l’audience et de trouver un peu de crédit sur une grève vouée à l’échec.

Pas une seule fois en 6 mois, ces 2 femmes ont apporté une information sérieuse aux accueillants concernant “la rémunération” qui est composée des services rendus ET des sujétions particulières. Pas un seul mot sur les sujétions alors qu’il y a tant à dire et a expliquer…sur la pratique et l’établissement de la grille de sujétions qui favorise une rémunération décente et justifiée de l’accueil !

Malencontreusement , par ses vidéos quasi quotidiennes, Thérèse ayant décidé de parler au nom de “toutes les accueillantes de France” a terni l’image des professionnels qui composent l’Accueil familial. Voilà ce que nous rapportent la grande majorité d’Accueillants du NORD mais surtout les familles naturelles, les représentants légaux effrayés par le discours agressif de l’accueillante gréviste.

Je le répète à qui veut l’entendre, les personnes accueillies sont au cœur de nos maisons et ne pas tenir compte de leurs ressentis ou de leurs représentants est une grave erreur ! Imposer des tarifs exorbitants réclamés par la gréviste relève de la méconnaissance du “marché” Je précise pour ceux qui font encore la sourde oreille qu’aujourd’hui l’Accueil familial se trouve en concurrence avec de multiples solutions d’hébergement pour les personnes en perte d’autonomie et que malheureusement l’accueillant (seul dans son coin) maitrise très mal la Silver Economie. Nous en reparlerons parce que les accueillants familiaux propose la meilleure offre d’hébergement et cela personne n’en parle au grand public.

Enfin, cet épisode de grève démontre une fois de plus le peu d’enthousiasme d’un gouvernement, très souvent alerté, pour conforter et développer l’accueil familial. Depuis 1989, les accueillants familiaux ont largement démontré et amplifier le sérieux de l’offre, qui j’aime à le rappeler se trouve dans un cadre familial respectueux, protecteur et bienveillant mais aussi méritant (contexte Covid) .

Dernière minute… Les services du nouveau Ministre de la Solidarité et de l’Autonomie M. COMBE recevront prochainement (le14/09/2022) entre autres les représentants nationaux des accueillants familiaux pour les entendre sur la situation et l’évolution possible de l’accueil familial. Thérèse et la conseillère seront écartées de cette concertation… c’est déjà une bonne nouvelle !

Pour le devenir de l’Accueil, Il est grand temps d’amorcer un grand virage pour poursuivre l’évolution du statut de l’Accueillant, et de ce magnifique dispositif… une solution d’hébergement et d’accompagnement fondé sur la prise en charge globale de soins aux services des plus fragiles ! Sinon, nous irons droit dans le mur, l’Accueil s’éteindra naturellement par les départs en retraite, et également par le refus de travailler sous un statut engendrant trop de précarité sociale.

Serons nous entendus ? A suivre…et bonne rentrée !

Vos dévoués,

l’équipe Affable59

Jean-Paul Degheselle, Président fondateur d’Affable59

La continuité de l’accueil…

Le cadre légal impose à l’accueillant la continuité de l’accueil

Tout remplacement de plus de 48 heures doit être impérativement signalé auprès du pôle autonomie de votre secteur.

2 type de continuité :

  •  Absence de l’accueillant AVEC transfert de la personne accueillie vers une autre famille, ou éventuellement une structure –  Utilisez le document «  Avenant » au contrat d’accueil initial et établir un autre contrat dit temporaire pour assurer l’accueil de la collègue accueillante agréée et remplaçante
  •  Absence de l’accueillant SANS transfert de la personne accueillie – Utilisez le document « annexe de remplacement »  pour définir la continuité de l’accueil par votre remplaçante à votre domicile. Rappelons que la remplaçante doit être connue des services du Département.

SOYEZ VIGILANT, dans tous les cas, il ne suffit pas de « dire » aux agents du Département mais d’assurer la traçabilité. Remplissez ou faites éditer correctement les formulaires par l’association et envoyer sans délais par E-mail .